Manifestation devant Tisseur : lancement d’un automne d’actions contre la nouvelle prison pour migrant-e-s à Laval (Solidarité sans frontières)

Plus de 70 personnes se sont rassemblées devant les bureaux de Tisseur pour la première d’une série d’actions déterminées à dénoncer la violence du système de détention du Canada. L’action festive comprenait de la musique en direct et des prises de parole de nombreuses organisations opposées à la nouvelle prison.

22 août – Manif contre la nouvelle prison pour les migrant.e.s (Solidarité sans frontières)

Rejoignez-nous pour la première d’une série d’actions publiques en opposition à la nouvelle prison pour migrant.e.s à Laval ! Ces actions se dérouleront tous les jeudis à midi à divers endroits et se termineront le 3 octobre avec une journée d’action dans plusieurs villes.
Le 22 août, nous nous rassemblerons devant le siège social de Tisseur Inc à Val-David pour une manifestation publique. Tisseur a récemment remporté un contrat de 50 millions de dollars pour superviser la construction de la nouvelle prison de Laval. Les travaux initiaux ont déjà commencé.

Poésie, peinture et pinatas contre la prison : occupation temporaire à Laval (Solidarité sans frontières)

Le 27 juillet, des militant-es de la justice pour migrant-es ont tenu un pique-nique sur le site où le gouvernement canadien prévoit de construire une nouvelle prison pour migrant-es à Laval. C’est en plein milieu du large complexe carcéral situé sur la montée Saint-François que les militant-es ont occupé temporairement le site. Grâce à la poésie, la peinture, la musique, la danse et le rire les participantes ont fait de ce lieu voué à la souffrance, un lieu de paix, de joie et de solidarité et invitent la communauté à s’approprier cet espace , à fermer les prisons et à ouvrir les frontières.

Ottawa choisi l’entrepreneur générale : C’est l’heure d’agir contre la nouvelle prison pour migrant.es ! (Solidarité sans frontières)

La conférence de presse visait à envoyer un seul message à Yannick Tisseur, président de Tisseur Inc. : « ceci n’est pas un projet comme les autres. En acceptant ce contrat, vous choisissez un camp et c’est celui qui vise à priver à des personnes de leur liberté et sécurité. Vous vous positionnez du côté d’un système mondial d’apartheid de la richesse et des privilège.»

Attribution du contrat d’entrepreneur général pour la construction de la prison pour migrant-e-s (MTL Contre-info)

L’ASFC a attribué dans la plus grande discrétion le contrat d’entrepreneur général à une entreprise basée à Val David : Tisseur Inc. Il s’agit d’une entreprise de construction qui a déjà construit des écoles et des ponts et, avec 50 millions de dollars, c’est de loin le plus gros contrat qu’elle ait reçu à ce jour. Ils ont déjà mis en ligne plus d’une dizaine d’offres d’emploi depuis la signature de ce contrat.

11 juin : La voiture du vice-président de Lemay brûlée (MTL Contre-info)

Sur la journée de solidarité avec les prisonnier-e-s anarchistes de longues peines, le BMW appartenant à André Cardinal, stationné devant chez lui à NDG, a été mis en feu. André Cardinal est vice-président de Lemay, la compagnie d’architecture responsable du design de la prison pour migrant-e-s à Laval.

Que le feu brille en hommage à tout ce que le monde de prisons et de frontières nous a volé.

De semences contre la nouvelle prison migrante de Laval (MTL Contre-info)

Grâce à un don de semences biologiques d’une coopérative agricole québécoise, nous avons semé 490 kg de l’avoine, des pois et des fèves sur les 23 700 mètres carrés du site de construction. Nous espérons ainsi poursuivre les efforts qui sont actuellement déployés par d’autres membres de la communauté. Nous désirons également inspirer d’autres actions visant à bloquer la construction de cet édifice et encourager à la réappropriation collective de ce lieu pour les fins communautaires. Ni prisons, ni frontières !

Une belle manière de passer la soirée (MTL Contre-info)

Il y a quelques nuits, nous sommes tombées sur un véhicule de la compagnie Englobe. Englobe est une compagnie d’ingénierie de l’environnement qui a reçu le contrat pour effectuer l’évaluation du site de la future prison pour migrants de Laval. Nous avons détruit son pare-brise, lacéré chacun de ses pneus et taggé sur son flanc “No Migrant Prison”.